horizon hydrogene evenement 2021

Retour sur l’événement Horizons-Hydrogène 2021

La première édition du congrès Horizons Hydrogène s’est tenu à Paris les 29 et 30 novembre 2021. Dès son lancement, cet événement s’est positionné en tant qu’événement premium.

Axé autour des avantages d’intégrer l’hydrogène décarboné dans une démarche orientée vers la transition énergétique, le congrès a révélé les innovations qui devraient révolutionner la mobilité, la consommation électrique dans sa globalité, mais pas que.

Présentation du congrès Horizons-hydrogène

Les énergies renouvelables et la technologie hybride prennent considérablement le pas sur les ressources fossiles. Le déploiement à large échelle de solutions plus vertes est en effet encouragé et les recherches en ce sens évoluent sans relâche. Un problème majeur limite cependant le recours des énergies renouvelables : le transport et le stockage.

Le H2 se présente naturellement comme une solution rentable dans la mesure où il s’agit d’un excellent vecteur énergétique. Dans les faits, l’hydrogène optimise le stockage électrique, minimisant les lacunes et les pertes entre l’énergie produite et celle consommée. Cependant, les perspectives offertes par cet élément chimique, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’hydrogène décarboné, se révèlent plus nombreuses encore.

C’est dans ce contexte que le congrès Horizons-Hydrogène a vu le jour. Il a pour objectif de mettre en lumière les intérêts concrets d’inclure l’hydrogène « vert » dans les démarches afférentes à la transition énergétique. Ce vecteur d’énergie électrique permettrait de limiter les émissions de CO2 tout en gagnant en efficacité dans l’exploitation des énergies respectueuses de l’environnement.

Les temps forts de l’événement phare du H2

Durant les deux journées de congrès, des centaines de participants ont échangé autour du H2 et les options grâce auxquelles cet élément chimique permettrait de faire progresser la transition énergétique.

Des conférences clés pour les professionnels de l’hydrogène en France

De nombreuses tables rondes ont été organisées tout au long de l’événement. L’objectif de décarbonation des transports a naturellement été soulevé, la mobilité étant principalement en cause dans l’émission de gaz à effet serre. Les intervenants ont exposé les mesures d’accompagnement permettant de soutenir le développement de la filière hydrogène. Il a également été évoqué que la production, le stockage et les transports d’hydrogène vert ouvrirait de nouvelles perspectives en termes de créations d’emplois.

Bien entendu, il est primordial que l’exploitation de l’hydrogène décarboné soit encadrée. Les experts ayant pris part au congrès ont de ce fait soulevé les avancées réglementaires, sans négliger la question des financements indispensables en vue de la commercialisation du H2. Dans cette optique, il est nécessaire de commencer par identifier les mesures de soutien disponibles.

La décarbonation des transports -notamment de l’usage des camions- s’est retrouvée au cœur des thématiques phares du congrès. De fait, les conférences se sont également tournées vers les solutions d’acheminement de l’hydrogène par voie maritime. La création de réseaux d’hydrogénoducs et les technologies permettant un transport sur de longues distances toujours en restreignant les émissions de CO2 ont donc été abordées parallèlement au développement d’un carburant moins polluant. Les enjeux géopolitiques concernant l’éventuelle intégration de l’hydrogène aux solutions déjà offertes par le gaz naturel et le pétrole à l’échelle mondiale ont également été abordés.

Outre son potentiel dans une mobilité décarbonée, l’hydrogène vert peut également faire évoluer les secteurs industriels. Outre une exploitation en tant que carburant pour les camions ou encore comme solution de stockage électrique dans les usines, les usages envisageables de l’hydrogène s’étendent aux industries chimiques, agroalimentaires, pharmaceutiques, mais également au raffinage ou encore à des domaines comme la verrerie.

La présence d’intervenants experts dans l’énergie

Le congrès visant la réduction pérenne des émissions de CO2 a réuni des intervenants possédant une expertise confirmée dans leurs domaines respectifs. On peut citer Pierre Chambon, Directeur Général de Storengy France, Thierry Leperq, Président de DH2 Energy ou encore David Marchal, Directeur exécutif adjoint de l’expertise et des programmes au niveau de l’ADEME.

Les enjeux de la multiplication des sites de production et de stockage ont autant été expliqués adroitement que les avantages concrets d’exploiter l’hydrogène dans une solution énergétique hybride, voire reposant totalement sur les énergies renouvelables.

Un congrès pour rencontrer des acteurs majeurs

Dans un contexte où certains aspects de la transition énergétique et notamment des innovations y afférentes demeurent floues, il est logique de favoriser les échanges et rencontres avec des professionnels qui maîtrisent pleinement le sujet. Horizons-Hydrogène s’est de ce fait imposé comme le rendez-vous incontournable pour tous ceux qui souhaitent s’impliquer dans la réduction des gaz à effet de serre.

Horizons-Hydrogène : l’événement revient en 2022 !

La prochaine édition se tiendra les 15 et 16 novembre 2022, toujours à Paris. Les inscriptions sont déjà ouvertes. Le programme et les informations détaillées devraient suivre incessamment.
Alternative à un carburant polluant tant pour les camions et les trains que pour le secteur aéronautique, l’hydrogène est également une ressource à développer pour basculer vers une production/consommation énergétique globale hybride dans un premier temps puis totalement écologique sur le long terme. Rendez-vous au congrès Horizons-Hydrogène pour en découvrir davantage sur cette filière prometteuse.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.