Ce qu’il faut savoir sur la reprise d’entreprise

Je trouve que la reprise d’une entreprise est une alternative intéressante à une création proprement dite. D’ailleurs, les opportunités de reprise suivent une courbe à forte croissance pour les années à venir.

Une reprise d’entreprise est un projet complexe, pour la réussir il convient de s’y prendre de la bonne manière. Voilà pourquoi je vous propose ci-après tout ce qu’il faut savoir sur la reprise d’entreprise.

Rechercher des opportunités de reprise et savoir ruser

Un petit hic déjà pour commencer : l’accès aux informations sur les entreprises à racheter est assez compliqué. En effet, les dirigeants qui souhaitent céder leur affaire le font souvent discrètement pour éviter un impact négatif sur leur activité.

Cela créé un autre risque, car vous risquez d’être devancé par d’autres personnes intéressées ayant accès à l’information comme une entreprise partenaire, voire même un salarié de l’entreprise qui ne va pas vous faire de cadeaux pour s’approprier l’entreprise.

Pour contourner ce problème, il devient indispensable de mettre le réseau professionnel à contribution. Sinon, il existe aussi des réseaux spécialisés peut vous mettre en relation avec des vendeurs.

Si vous n’avez pas encore d’entreprise en tête, il vous faut définir le profil de la société à racheter. Pour que ça marche, vous devez mettre au point les paramètres qui serviront de filtre : la zone d’implantation, le secteur, le type de l’entreprise d’activité, la taille et…

Analyse de l’entreprise et évaluation

Une fois une opportunité de reprise trouvée, il faut analyser l’entreprise pour savoir si vous ne plongez pas dans quelque chose de louche. Bien sûr, vous pouvez demander à vous avoir une conversation avec le chef d’entreprise. Au final, si les discussions vous ont laissé une impression positive, vous pouvez mettre un prix pour la cession.

La dernière étape est l’évaluation de l’entreprise à vendre. C’est à ce moment idéal pour mettre en valeur l’entreprise que vous projetez de reprendre. Cette valorisation passe obligatoirement par un audit poussé qui n’épargnera aucun détail

One comment

  1. Le fait que les opportunités de reprise d’entreprise se font pour la plupart de manière confidentielle ça complique la tâche, ou pas ? En plus pour une petite entreprise je ne vois pas trop l’intérêt d’être trop discret là-dessus.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *